In this category:

    FICTION & NON-FICTION - books, booklovers, lit. history, biography, essays, translations, short stories, columns, literature: celtic, beat, travesty, war, dada & de stijl, drugs, dead poets
    BOOKS
    Gustave Flaubert
    - Dictionnaire des idées reçues
    DICTIONARY OF IDEAS

New on FdM

  1. Bert Bevers: Kijk maar door me heen (gedicht)
  2. Naakt of bloot? Het vrouwelijk naakt in de hedendaagse kunst in Museum Jan Cunen Oss
  3. Antonin Artaud: Le Navire mystique (Poème)
  4. The Kiss: Intimacies from Writers
  5. Antoine de Saint-Exupéry: Du vent, du sable et des étoiles.
  6. Lord Byron: John Keats Poem
  7. Thanks for the View, Mr. Mies: Lafayette Park, Detroit
  8. Ton van Reen: Het diepste blauw (091). Een roman als feuilleton
  9. Hans Ebeling Koning: Vegetation II
  10. Jean Cocteau: Metamorphosis. Expositie en boek

Or see the index

All categories

  1. AUDIO, CINEMA, RADIO & TV (109)
  2. DANCE (49)
  3. DICTIONARY OF IDEAS (154)
  4. EXHIBITION – art, art history, photos, paintings, drawings, sculpture, ready-mades, video, performing arts, collages, gallery, etc. (1,321)
  5. FICTION & NON-FICTION – books, booklovers, lit. history, biography, essays, translations, short stories, columns, literature: celtic, beat, travesty, war, dada & de stijl, drugs, dead poets (2,558)
  6. FLEURSDUMAL POETRY LIBRARY – classic, modern, experimental & visual & sound poetry, poetry in translation, city poets, poetry archive, pre-raphaelites, editor's choice, etc. (3,634)
  7. LITERARY NEWS & EVENTS – art & literature news, in memoriam, festivals, city-poets, writers in Residence (1,359)
  8. MONTAIGNE (94)
  9. MUSEUM OF LOST CONCEPTS – invisible poetry, conceptual writing, spurensicherung (47)
  10. MUSEUM OF NATURAL HISTORY – department of ravens & crows, birds of prey, riding a zebra (82)
  11. MUSEUM OF PUBLIC PROTEST (73)
  12. MUSIC (159)
  13. PRESS & PUBLISHING (67)
  14. REPRESSION OF WRITERS, JOURNALISTS & ARTISTS (81)
  15. STORY ARCHIVE – olv van de veestraat, reading room, tales for fellow citizens (16)
  16. STREET POETRY (34)
  17. THEATRE (162)
  18. TOMBEAU DE LA JEUNESSE – early death: writers, poets & artists who died young (226)
  19. ULTIMATE LIBRARY – danse macabre, ex libris, grimm & co, fairy tales, art of reading, tales of mystery & imagination, sherlock holmes theatre, erotic poetry, ideal women (162)
  20. WAR & PEACE (57)
  21. · (2)

Or see the index



  1. Subscribe to new material: RSS

Gustave Flaubert: DICTIONNAIRE DES IDÉES REÇUES (E)

Gustave Flaubert

(1821-1880)

DICTIONNAIRE DES IDÉES REÇUES (E)

 

E

EAU: L’eau de Paris donne des coliques. L’eau de mer soutient pour nager. L’eau de Cologne sent bon.

ÉBÉNISTE: Ouvrier qui travaille surtout l’acajou.

ÉCHAFAUD: S’arranger quand on y monte pour prononcer quelques mots éloquents avant de mourir.

ÉCHARPE: Poétique.

ÉCHECS (jeu des): Image de la tactique militaire. Tous les grands capitaines y étaient forts. Trop sérieux pour un jeu, trop futile pour une science.

ÉCHO: Citer ceux du Panthéon et du pont de Neuilly.

ÉCLECTISME: Tonner contre comme étant une philosophie immorale.

ÉCOLES: Polytechnique, rêve de toutes les mères (vieux). Terreur du bourgeois dans les émeutes quand il apprend que ‘Ecole Polytechnique sympathise avec les ouvriers (vieux). Dire simplement «l’Ecole» fait accroire qu’on y a été. A Saint-Cyr: jeunes gens nobles. A l’Ecole de Médecine: tous exaltés. A l’Ecole de Droit: jeunes gens de bonne famille.

ÉCONOMIE: Toujours précédé de «ordre» . Mène à la fortune. Citer l’anecdote de Laffitte ramassant une épingle dans la cour du banquier Perrégaux.

ÉCONOMIE POLITIQUE: Science sans entrailles.

ÉCREVISSE: Marche à reculons. Toujours appeler les réactionnaires des écrevisses.

ÉCRIRE: Currente calamo, c’est l’excuse pour les fautes de style ou d’orthographe.

ÉCRIT, BIEN ÉCRIT: Mots de portier, pour désigner les romans-feuilletons qui les amusent.

ÉCRITURE: Une belle écriture mène à tout. Indéchiffrable: signe de science. Ex.: les ordonnances des médecins.

ÉCUME DE MER: Se trouve dans la terre. On en fait des pipes.

ÉDILES: Tonner contre à propos du pavage des rues. «A quoi songent nos édiles?»

ÉGOÏSME: Se plaindre de celui des autres et ne pas s’apercevoir du sien.

ÉLÉPHANTS: Se distinguent par leur mémoire, et adorent le soleil.

ÉMAIL: Le secret en est perdu.

EMBONPOINT: Signe de richesse et de fainéantise.

ÉMIGRÉS: Gagnaient leur vie à donner des leçons de guitare et à faire la salade.

ÉMIR: Ne se dit qu’en parlant d’Abd-el-Kader.

EMPIRE: «L’Empire c’est la paix.» (Napoléon III.)

ENCEINTE: Fait bien dans les discours officiels: «Messieurs, dans cette enceinte…»

ENCRIER: Se donne en cadeau à un médecin.

ENCYCLOPÉDIE: En rire de pitié, comme étant un ouvrage rococo, et même tonner contre.

ENFANTS: Affecter pour eux une tendresse lyrique, quand il y a du monde.

ENGELURE: Signe de santé: vient de s’être chauffé quand on avait froid.

ENTERREMENT: A propos du défunt: «Et dire que je dînais avec lui il y a huit jours!» S’appelle obsèques quand il s’agit d’un général, enfouissement quand c’est celui d’un philosophe.

ENTHOUSIASME: Ne peut être provoqué que par le retour des cendres de l’Empereur. Toujours impossible à décrire, et pendant deux colonnes le journal ne parle que de ça.

ENTRACTE: Toujours trop long.

ENVERGURE: Se disputer sur la prononciation du mot.

ÉPACTE, NOMBRE D’OR, LETTRE DOMINICALE: Sur les calendriers, on ne sait pas ce que c’est.

ÉPARGNE (Caisse d’): Occasion de vol pour les domestiques.

ÉPÉE: On ne connaît que celle de Damoclès. Regretter le temps où on en portait. «Brave comme une épée.» Quelquefois elle n’a jamais servi.

ÉPÉRONS: Font bien à une paire de bottes.

ÉPICURE: Le mépriser.

ÉPINARDS: Sont le balai de l’estomac. Ne jamais rater la phrase célèbre de Prudhomme: «Je ne les aime pas, j’en suis bien aise, car si je les aimais, j’en mangerai et je ne puis pas les souffrir.» (Il y en a qui trouveront cela parfaitement logique et qui ne riront pas).

ÉPOQUE (la nôtre): Tonner contre elle. Se plaindre de ce qu’elle n’est pas poétique. L’appeler époque de transition, de décadence.

ÉPUISEMENT: Toujours prématuré.

ÉQUITATION: Bon exercice pour faire maigrir. Ex.: tous les soldats de cavalerie sont maigres. Bon exercice pour engraisser. Ex.: tous les officiers de cavalerie ont un gros ventre. «Il monte à cheval comme un vrai centaure.»

ÈRE (des révolutions): Toujours ouverte puisque chaque nouveau gouvernement promet de la fermer.

ÉRECTION: Ne se dit qu’en parlant des monuments.

ÉRUDITION: La mépriser comme étant la marque d’un esprit étroit.

ESCRIME: Les maîtres d’escrime savent des bottes secrètes.

ESCROC: Toujours du grand monde (v. espion).

ESPION: Toujours du grand monde (v. escroc).

ESPLANADE: Ne se voit qu’aux Invalides.

ESPRIT: Toujours suivi d’étincelant. Court les rues. Les beaux esprits se rencontrent.

ESTOMAC: Toutes les maladies viennent de l’estomac.

ÉTAGÈRE: Indispensable chez une jolie femme.

ÉTALON: Toujours vigoureux. Une femme doit ignorer la différence qu’il y a entre un étalon et un cheval.

ÉTÉ: Toujours exceptionnel (v. hiver).

ÉTERNUEMENT: Après qu’on a dit: «Dieu vous bénisse» , engager une discussion sur l’origine de cet usage.

ÉTERNUER: C’est une raillerie spirituelle de dire: le russe et le polonais ne se parlent pas, ça s’éternue.

ÉTOILE: Chacun a la sienne, comme l’Empereur.

ÉTRANGER: Engouement pour tout ce qui vient de l’étranger, preuve de l’esprit libéral. Dénigrement de tout ce qui n’est pas français, preuve de patriotisme.

ÉTRENNES: S’indigner contre.

ÉTRUSQUE: Tous les vases anciens sont étrusques.

ÉTUDIANT: Portent tous des bérets rouges, des pantalons à la hussarde, fumant la pipe dans la rue et n’étudie pas.

ÉTYMOLOGIE: Rien de plus facile à trouver avec le latin et un peu de réflexion.

EUNUQUE: N’a jamais d’enfants… Fulminer contre les castrats de la chapelle Sixtine.

ÉVACUATIONS: Les évacuations sont souvent copieuses et toujours de mauvaise nature.

ÉVANGILES: Livres divins, sublimes, etc.

ÉVIDENCE: Vous aveugle, quand elle ne crève pas les yeux.

EXASPÉRATION: Constamment à son comble.

EXCEPTION: Dites qu’elle confirme la règle. Ne vous risquez pas à expliquer comment.

EXÉCUTIONS CAPITALES: Se plaindre des femmes qui vont les voir.

EXERCICE: Préserve de toutes les maladies: toujours conseiller d’en faire.

EXPIRER: Ne se conjugue qu’à propos des abonnements de journaux.

EXPOSITION: Sujet de délire du XIXe siècle.

EXTINCTION: Ne s’emploie qu’avec paupérisme.

EXTIRPER: Ce verbe ne s’emploie que pour les hérésies et les cors aux pieds.

 

Gustave Flaubert

DICTIONNAIRE DES IDÉES REÇUES (E)

(Oeuvre posthume: publication en 1913)

kempis.nl poetry magazine

More in: - Dictionnaire des idées reçues, DICTIONARY OF IDEAS

Previous and Next Entry

« | »

Thank you for reading FLEURSDUMAL.NL - magazine for art & literature